Eh, oh, tout va bien ?  Z'êtes toujours là à nous lire ? Bon, faut vous faire une confidence, on a eu un moment d'absence, un moment que dis-je, une éclipse qui s'annonce tout à fait durable : tout ce que vous pouvez lire à la suite de ce message, toute cette vie passée sur des terrasses cévenoles durant cinq ans, toutes ces petites histoires qui visent à s'inscrire dans le grand chambardement de la vie qui défile, eh ben tout ça, oui, c'est fini. Pendant un temps, je n'avais pas le coeur d'en dire davantage. Mais désormais, et afin de vous savoir informé(e)s, il faut vous dire que Bonnaude n'existe plus sous sa forme connue jusqu'alors. Moyennant juste rétribution, une dame chaleureuse séduite par les lieux est venue installer sa famille à la place de notre foyer qui, sous le double effet de la répétition des quatre saisons et de l'ardeur de la tâche, n'a pas résisté aux intempéries que la vie réserve parfois aux parcours même les plus déterminés. Direction désormais l'armoire à souvenirs et place à de nouveaux horizons. Ce ne sera agricole ni pour l'un ni pour l'autre mais rassurez-vous : l'environnement, la qualité de vie, la poursuite de projets passionnants seront toujours nos buts recherchés ! Voilà voilà. Que dire d'autre ? Ah oui, un grand merci à vous qui êtes passés par là. Et qui pouvez toujours repasser, les écrits restent, dit-on.